Connexion
La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil 2018 - 21:53
Voir les messages sans réponses
Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Galerie des Héros
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 - 12:42
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

[HRP]
Mon prénom est Philippe.
J'ai commencé * par Resh et ses orceries sur les clairvoyants, auprès de l'ordre exalté.
Ce brave chasseur à la fois rusé et naïf était poursuivit par une démoniste elfe de la nuit,
à qui on avait fait boire par traitrise un philtre d'amour.
(*) en fait c'est faux, j'ai commencé par un mage humain que j'ai abandonné au niveau 55
pour recommencer côté horde avec Resh. Je joue depuis Janvier 2008.
-------------
Sur Kirin-tor, mes avatars sont :
Tarkam le chasseur nain, brave et ombrageux. Malheureusement affecté de claustrophobie...
Tecmessa solide guerrière humaine, dyslexique et obsédée par les écureuils et sa sœur disparue.
Homin le mage gnome : intrépide et coquet, hyperactif et rêveur.
Les second rôles sont tenus par son frère Migard, un voleur maladroit et gaffeur, largement dépassé par les événements et Yvor un paladin traumatisé par les moulins à vent. (Il fut attaché aux ailes d'un moulin à l'age de 6 ans par un père sadique et meunier qui voulait lui apprendre la vie.)

Tarkam chasseur nain, niveau 80, Dépeçage et TDC, Survie / précision
Tecmessa guerrière humaine, niveau 63, Minage et forge, Armes / protection
Homin mage gnome, niveau 43, Cueillette et alchimie, givre.
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Dernière édition par Homin le Lun 18 Oct 2010 - 12:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 - 12:42
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 - 13:01
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

Tarkam, dit "le rêche"



Tarkam dit "le rêche" a toujours été un vagabond,
une exception parmi les nains. Car Tarkam le puissant
pisteur, l'éclaireur de l'alliance, le dépeceur de mammouth
possède une tare quasiment unique au sein de son peuple :
Tarkam est claustrophobe !

Tarkam est un as du fusil.
Il le bichonne comme un gnome le ferait de son mécano-trotteur.
Il tue un ours à 300 pas, par ricochets et contre le vent encore !

- Alors Tarkam tu te dépêche !?
- Je ne pêche pas, tu vois bien que je chasse !
Tarkam est intelligent mais à force de faire parler la poudre
il est devenu sourd comme un pot !

Tarkam est un tanneur de première
et partout dans son sillage il traine le parfum acide
du traitement des peaux.
Etant donné que cette odeur ne le quitte pas,
il se dit souvent qu'un bain trop fréquent n'est qu'une perte de temps.
Tarkam est un camarade charmant, quand on est enrhumé !



Tarkam se promène partout avec une guêpe géante nommée "Dardare".
ça fait peur aux enfants et les femmes s'enfuient à toutes jambes.
Il l'a rachetée à un vieil orc qui lui a fait promettre de bien s'en occuper.
Alors il la garde, mais côté sentimental, c'est marée basse...
(La marée donne une bonne idée de l'odeur !)



Tarkam est fidèle et ça c'est important quand on est un inspiré.
Le serment ce n'est pas lui qui en a eut l'idée, mais il ne lui viendrait
pas à l'idée de remettre en question une promesse.
Un allié c'est un allié et un allié c'est un ami s'il sait un peu
s'amuser ou s'il met beaucoup d'application dans son travail.
Tarkam respecte les serments, l'amitié et le travail.

A l'inverse Tarkam est rancunier.
Comme avec ce nain qui avait triché aux cartes...
Il se trouve désormais 4 pieds sous terre !
(4 pieds ça suffit pour un nain).



Tarkam aimerait bien s'associer avec Thoriar
pour son affaire de distillerie.
Par contre l'idée d'un régiment de nains d'élite
ne lui convient pas du tout.
Il est plus bière que régiment, ce qui pour un nain
est un des premiers choix qui se posent dans l'existence.
Les humains balancent entre l'amour et la guerre,
les nains entre la guerre et la bière !

Tarkam lui a fait son choix.
Il a même une recette de tannage incluant de la piquette *.
(Une bonne bière est sacrée !)


(*) Une pinte de piquette délayée dans la graisse et la cervelle de l'animal.
....

....

Tarkam a un plaisir dans la vie :
Le moment précis où il retire ses bottes.
Ah ! ce parfum qui monte dans l'air
soudain empuanti ! Une odeur de chasse,
de course, de liberté bref celle d'un souvenir
à la date de péremption largement dépassée.
Il prend alors un chiffon (toujours le même)
et frotte entre les doigts de pied, là où
la crasse s'accumule. Il frotte jusqu'à ce que
ses doigts de pied brillent comme des petits fruits
biscornus.
Il dit souvent : mes pieds sont la partie de mon
corps qui travaille le plus. Il est normal
qu'ils soient traités avec plus d'égards que
mes autres membres.
Cette odeur de fromage le met invariablement
en grand appétit et il part pour l'auberge en
sandales pour y faire bombance avec ses amis.

....

Tarkam fait peur aux sangliers.
Il est trop brusque, il grogne trop fort !
Son odeur puissante ne peut être que celle d'un prédateur féroce !
Il les chasse à coups de poings pour leur laisser une chance.
Il plaisante bien sûr, car ils n'en n'ont aucune.
Sauf quand il veut en offir un à une accorte chasseresse
alors il fixe la bète de son regard impitoyable
et celle-ci se trouve irrémédiablement domptée
par son esprit supérieur (à l'animal).
Et oui, il est ainsi Tarkam !
Quand il est amoureux il offre des sangliers
quand d'autres se contentent de fleurs !
Parce que Tarkam a du panache !



--------------------------------------
Lorsque Tarkam prend froid.
Tarkam fait pitié à voir !
Les yeux larmoyants, il se lamente sur son sort cruel,
il renifle, tousse, éternue comme une trompe de guerre.
Les congères s'effondrent, les congénères râlent,
la neige sur les toits tombe sur les passants poilus,
Tarkam souffre, Tarkam est aux abois et même plus
l'ombre de lui même.
Vite un grog de contrebande des îles troll !
Alors Tarkam tombe comme une masse et ronfle.
Les congères s'effondrent, les congénères râlent,
la neige sur les toits tombe sur les passants poilus
et Tarkam se réveille un peu mâchouillé, un peu de guingois.
Une bière et le voilà dispo pour de nouvelles aventures.
Parce que Tarkam, il est comme ça !


_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 - 13:44
Sujet du message: Homin
Répondre en citant

Homin roule-train de la tour penchée
Ou les aventures d'un gnome arcaniste


[Main Resh et Tarkam]




Les roule-train vont de village en village afin de colporter gadgets techno-gnomiques et nouvelles.
Marchands, conteurs et espions, ouverts de par leur habitude du voyage, ils ne s'offusquèrent pas lorsque le petit Homin, après avoir assisté à un spectacle pyrotechnique dispensé par un vieux mage sans le sou, voulu étudier les arcanes.
Son père lui demanda seulement s'il ne préférerait pas devenir savant fou comme tous les enfants gnome de son âge.
Homin étudia longtemps auprès d'un maître assez solitaire qui avait élu domicile dans une vieille tour. Lorsque le maître périt tragiquement à l'issue d'une expérience détonante, le bâtiment prit du gite.
Le jeune arcaniste demeura un temps sur place afin de mettre de l'ordre dans les affaires de son malheureux maître puis partit à l'aventure.
D' un naturel plus aimable que le défunt, il avait sut se faire apprécier des villageois qui vivait non loin de là.
Il lui offrirent un solide sac rempli de victuailles ainsi que le surnom d'Homin de la tour penchée.
S'inscrivant dans la tradition familiale, Homin est un peu colporteur de marchandises et de nouvelles, certaines très secrètes.
-----
Châtain-roux aux cheveux ébouriffés, glabre quand il peut, il passe beaucoup de son temps à lire et à interroger des arcanistes de tout poil et le reste à tenir des propos édifiants mais peu circonstanciés sur ce que devraient selon lui, faire les autres.
Conseils qu'il évite de s'appliquer à lui-même.
Désireux de plaire, il allume volontiers le feu dans les cheminées et va jusqu'à déneiger les abords de courbenclume.
Cette dernière pratique suscite d'ailleurs la controverse étant donné qu'il regèle souvent par dessus.
Homin est donc assez populaire et son patronyme est en passe de devenir une interjection mi-insultante mi-drolatique dans la région.
"ah ça c'est du travail d'homin !"
Une invention du grand petit homme devient une "Hominidée".
Bref Homin attire l'attention sans le vouloir et ne laisse pas indifférent.
l'intéressé le prend généralement assez mal étant très susceptible.

Les roule-train sont une famille vassale et amie de celle du nain Thoriar.
Les plus aventureux d'entre-eux sont détachés au service de la guilde du Serment des inspirés.
Homin fait parti des ces quelques élus, rattachés à cet ordre par une promesse indéfectible.

[HRP] Créé le 5 Août 2010[/HRP]
[HRP] Niveau 25 le 24 Août 2010[/HRP]
Homin piste les Furbolgs à Orneval...

Sauver les Furbolgs de le corruption...

Raene me l'avait dit et répété :
- Les homme-ours furent autrefois les alliés des elfes de la nuit.
De savoir qu'ils avaient versé leur sang et perdu leur santé mentale
après le bataille du mont Hyjal, me mettait en rogne.
Dans mon esprit, le parallèle avec le génocide gnome n'était pas loin.
Je parti aussitôt pour le sud-est du lac Mystral à Orneval où m'attendait
un sage Furbolg ayant échappé à l'étrange maladie qui enrageait son peuple.
La magie de Raene m'ayant donné l'apparence d'un homme-ours
je pu lui parler.
- Si tu veux que l'hydromel coule à nouveau dans ta chope,
tu dois vaincre le terrible Dent-noir, le plus enragé de tous.
Aidé par ma petite taille (quoique je sois assez grand selon les
critères gnomes !) je pu m'introduire dans leur camp.
Patrouillé sans cesse par des gardes hirsutes et bavant,
la zone se révéla être une des plus dangereuses à laquelle il m'ait
été donné d'accéder.
Leur entendement quasi-animal contre mon intelligence pénétrante,
ne fît pas le poids et j'occis rapidement les gardes de Dent-noir.
C'est alors que cette brute me fît face :
Je sentis toute la folie de ce géant et son regard pervers
me pris au dépourvu. Ses vociférations semblaient me dire :
- Tu n'es pas prêt !
Pris de peur, comme une envie de vomir, je m'enfuis éperdument.
Depuis, alors que la honte me taraude,
je rêve chaque nuit que Dent-noir me déchire de ses puissantes griffes...


Le pouvoir du bâton de Raene est grand !

Sculpture sur glace...

Hier je suis parti en guerre contre la Kurzen, cette organisation qui sévît dans la jungle.
Je devais récupérer des potions suspectes pour les services de renseignements de l'Alliance.
Le problème ce sont les soigneurs.
Je me suis fais repérer et j'ai dû en occire plus d'un.
Vous savez que je suis sensible, c'est pour cela que ça a été un calvaire,
car les bougres se soignaient au fur à mesure que je les exterminais.
Je les gelais, les électrisais, les brûlais, rien n'y faisait, ils survivaient.
J'avais l'impression de noyer le petit chat.
(Je n'ai pas essayé de les noyer, n'ayant aucun bassin à proximité.)
Dire qu'au départ je me destinais au professorat : mais les places sont chères
dans le quartier des mages et ce sont tous des pistonnés.
Mais je m'éloigne du sujet.
Lance un contre-sort ! Me diriez-vous. Et vous n'avez pas tord.
Tout à ma concentration sur mes sorts de givres je n'y pensais plus.
C'est que j'aime cultiver l'Art du beau. Je m'explique : certains mages
peu regardant, gèlent leurs victimes (moi je dis : modèle) dans les poses
les plus banales, tandis que moi Homin roule-train de la tour penchée
je recherche l'expression juste. Mes gelés atteignent la dimension artistique
intemporelle en exprimant la douleur, la surprise, la peur, la colère etc...
Et bien cette fois, j'ai dû renoncer à créer sur le vivant :
il mettait trop de temps à décéder mon modèle et je décidais d'abréger ses souffrances
par un contre-sort suivi d'une banale explosion des arcanes.
C'est là que inattendu se produisit :
Mon sujet adopta l'expression de l'agonie impuissante.
C'était beau, je pleurais un peu et décidait aussitôt d'explorer cette nouvelle voie artistique.
Les quêtes de Strangle-ronces sont un peu répétitives,
il faut bien se distraire.

[27/09/2010, Homin atteint le niveau honorable de 40]
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Dernière édition par Homin le Mar 28 Sep 2010 - 18:29; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tecmessa


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 27
Race: Humaine
Classe: Guerrière
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 - 15:02
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

Tecmessa de la Marche



Tecmessa est une fière guerrière de Hurlevent.
Elle en a fait partie de la garde avant de prendre son destin
en mains. Habituée comme elle l'était à obéir aux ordres,
cette liberté retrouvée fût au tout début une malédiction.
Elle ne supportait pas qu'un chef d'expédition soit incapable
de mener et protéger son groupe. Aussi choisit-elle la voie
de la protection, faisant de son corps un rempart pour ses amis
moins solides.
Depuis peu elle a appris à faire confiance et s'est offert
une magnifique lame à deux mains. Soutien efficace elle
n'en demeure pas moins vigilante, prête à prendre le relais
d'un leader défaillant.
Ce qui la retient bien souvent c'est un certain manque
de confiance en elle.
Le plus grand chagrin de cette grande brune aux manières de garçon manqué,
reste sa sœur ainée Éléonore, enlevée par le fléau et dont elle n'a jamais plus eu
aucune nouvelle.
Son plus grand regret : de ne pas avoir réussi à la protéger parce que trop jeune,
trop effrayée.
Sa résolution : ne plus jamais laisser la peur lui faire manquer à son devoir.



Chez les "De la Marche" le métier des armes est une institution.
Ce qui fait qu'on y dénombre quelques ancêtres glorieux,
décédés de mort violente et quelques augustes cul-de-jatte et autres manchots.
La lignée s'est surtout illustrée lors de la bataille du mont Hijal.
Cette guerre a tissé des liens indéfectibles entre les familles.

Chez les De la Marche l'honneur est la vertu cardinale.

Tecmessa a une sens pratique a défaut d'une intelligence remarquable.
Son crédo : l'efficacité !



Aussi à l'aise à cheval qu'à pied, elle se sent gauche dés qu'il s'agit de se mêler
à la bonne société de Hurlevent.
Comment s'habiller, arranger ses cheveux deviennent alors son plus grand soucis !

La conversation de Tecmessa est parfois difficile à suivre :
- Tecmessa !
- Oui ô Jhael !?
- As-tu pensé à m'envoyer ton rapport sur la situation en Zangar ?
- Oui, je te l'ai envoyé par le miel !
Devant le flottement qui suit, Tecmessa commence à rougir...
- Le miel ? Interroge Jhaelnurra.
- Oui, le miel de Zangar est souverain contre la toux !
- Quel rapport ?
- Celui que tu m'as demandé ! Sur mon honneur ! (
(Tecmessa fait sonner son plastron avec son gantelet.)
- Où est-t'il Guerrière ?!!
- Par le miel évidemment !
(soupir de Jhaelnurra)
- On ne dit pas "je t'ai envoyé le rapport par le miel",
mais "je t'ai envoyé le rapport AVEC LE MIEL !"
Devant la colère de Jhaelnurra, Tecmessa ajoute penaude :
- Ah tu ne l'a pas aimé ?
- Le miel ? Demande Jhaelnurra.
(soupir de Tecmessa)
- Mais non voyons ! Le rapport ! S'offusque Tecmessa.

Tecmessa prend souvent un mot pour un autre,
cela a eut des conséquences fâcheuses sur sa carrière !




Tecmessa prend souvent un mot pour un autre,
cela a eut des conséquences fâcheuses sur ses relations sociales !



Sans vouloir en dire du mal,
je m'étonne que personne ne trouve rien à redire

au agissements d'Homin le gnome !
Un mage propre sur lui, toujours près à allumer la cheminée
des ... copines, pensez-vous ?!


Demain pourtant, il m'a fait livrer toute une cargaison de minerai d'étain
avec un mot : forge moi ça, les barres se vendent mieux !
J'étais attrafusquée !
Un paquet allongé orné de rufalbalas accompagnait le monticule.
Une superbe épée recourbée, un sabre qui me permet de me battre avec une lame
dans chaque main.
Ah, cet homin quel homme ! Euh quel gnome !
Tout de même je ne sais pas où nous mènera cette mode de la finance...

Ma sœur était dépressive la pauvre.
Quand elle revenait de mission,
elle restait des heures enfermée à écrire des poèmes.
Je devais la forcer à manger et à dormir !
Elle avait alors une tête de déterrée.
Elle me disait souvent : j'aurais voulu être toi,
être Tekmessa avec un K, c'est plus joli !
Pour écrire mes poèmes avec le sang de nos ennemis.
Hélas la pauvre a disparue.
En retrouverais-je jamais la trace ?

C'est vrai que je confond souvent les écureuils dans une phrase.
Vous n'allez pas me dire qu'un écureuil de plus ou de moins dans une phrase
la rend complètement incompréhensible ?!
Il ne faut pas prendre tout au pied de l'arbre !



Parfois je fais un rêve.
Elle est là.
Morte et pourtant son corps sans vie se dresse et pointe sur moi un doigt accusateur.
Aucun amour n'adoucit son regard d'abysse.
Elle me reproche d'être en vie et voudrait prendre ma place.
Alors elle s'avance, caricature infâme d'un être chéri,
moquerie cruelle au rire démantibulé
et j'abats, en pleurs, mes lames sur la vieille carcasse de ce qui fût autrefois ma sœur.
- Un jour je te mangerai le cœur, exhale t'elle dans un dernier râle de haine...

Fuites...





Tecmessa explique son amour de l'escrime :

- Je suis ambidextre, surtout de la main gauche !
Par contre j'écris à droite et je me sers de mon index gauche
pour sentir le vent tourner.

Homin, le mage se ronge les ongles. Il se demande quand les explications
vont cesser.

- Et tu te mouche avec quelle main ? Demande t-il par espièglerie.

Tecmessa réfléchit... Et répond très sérieusement :

- Bah je me pince une narine et je souffle très fort pour que ça sorte
mais je n'ai pas de côté préféré.
Et toi ?

Homin se frotte la tête, l'air perplexe.

- J'utilise une nappe à usage unique.

Tecmessa se tient les cotes et rit de bon cœur :

- Je n'aimerai pas être là pour le voir ! Quel pif !

Homin fait la grimace.

- Moi au moins je suis propre ! Rétorque t'il.
Tu as vu l'état de ta cuirasse !

Cette fois Tecmessa voit rouge et se précipite sur le gnome
pour le rosser.

Vif comme la mangouste, Homin s'échappe.
Nova de givre et le voilà parti.

8 secondes plus tard : les éternuements de Tecmessa se font entendre...

Tarkam s'enthousiasme :
Ah cette Tecmessa quelle femme !
Sous la cuirasse y'a du fumet !
Ça fleure bon le cuir !
C'est qu'elle se démène pour défaire ses ennemis.
Quand elle ôte son plastron,
ça me fait penser à mon loup les jours de pluie !
Ah dommage qu'elle ne soit pas naine !
Elle ferait une bonne recrue pour la tannerie :
C'est pas l'odeur une peu poivrée des peaux
qui lui ferait peur !
(surtout qu'en ce moment elle est enrhumée...)

Mise au point...


_________________
Tecmessa


Revenir en haut
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 1 Déc 2010 - 11:14
Sujet du message: Tecmessa rêvait seule sous la lune
Répondre en citant

Tecmessa rêvait seule sous la lune
Celle-ci lourde et ronde reposait
sur les immenses champignons de Zangar.
A quoi ressemble ma vie ? Pleurait-elle
Sans doute allergique au climat du marais.
Je suis seule et mon épée me tient lieu d'amoureux.
Le danger m'aiguillonne sans cesse
et prend la place de cet amant.
Je suis ivre d'aventure.
Hier j'ai tenté de séduire une elfe de sang
Hautain à la moue rebelle.
Feignant de répondre à mon attente
il a sortit une dague effilée
détruisant mon espoir.
Las ! Il gît exsangue et les charognards se disputent son cœur,
comme un morceau de choix.
Moi je sais qu'il ne valait rien quand eux s'en contentent.
Mon amour me ravira t'il le cœur de cette façon ?
Est-ce le destin d'un guerrière que de mourir
en cherchant en vain l'Amour comme un aveugle qui se heurte
à chaque obstacle sans voir la lumière qui devrait le guider ?
Ainsi rêvait Tecmessa seule sous la lune.
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tecmessa


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 27
Race: Humaine
Classe: Guerrière
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 3 Déc 2010 - 18:48
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

J'ignorais que tu allais raconter cette anecdote Homin !
Tu aurais pu me demander mon avis avant de dévoiler ma vie privée.
Cet elfe ne valait rien et je n'ai absolument pas succombé à son charme !
Tu as une imagination proprement délirante.
Il avait autant de chance de m'emouvoir que toi de me séduire...

Et puis tu devrais savoir que rien ne m'intéresse en dehors de la vie sociale
Des écureuils.

Si tu recommence je te réduis d'une tête !
_________________
Tecmessa


Revenir en haut
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 12 Déc 2010 - 22:04
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

Le passage de la porte des ténèbres fut pour moi une surprise totale.
Je n'étais pas prêt. Un aventurier sent lorsque ce jour est arrivé.
Il revêt ses plus beaux atours et s'avance fièrement, le cœur battant
À tout rompre. Moi j'y suis allé sans préparation. Mes vêtements crasseux
De batailles menées dans la terre ocres des terres foudroyées.
Je m'attendais à être rejeté sans ménagement par la barrière
D'energie et au lieu de cela je me suis retrouvé en outreterre !
En bas d' un escalier monumental d'immenses démons toisaient de puissants
Combattants Reunion de l'alliance et de la horde.
Personne ne s'intéressa à mon apparition et je m'envolais
Pour le bastion de l'honneur.
Ma venue, prématurée fit que nul ne voulu me confier la mondre tache.
Pas même la cuisine à laquelle je ne connais rien.
Puisque personne ne me faisait confiance, je trouverai ma propre voie.
Je me battis des jours durant contre les orcs rouges.
Jusqu'à ce que mes exploits m'ouvrent quelques portes.
Depuis, je me bats pour protéger notre présence.
Je n'ai plus d' états d' âme, je combats pour la survie des miens
Et je veux bien mourir pour cet idéal, mais le plus tard possible !


_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 13 Déc 2010 - 08:15
Sujet du message: Homin a enfin trouvé à qui parler...
Répondre en citant


_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 13 Déc 2010 - 20:38
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie
Répondre en citant

Yvor courrait Très mal en armure. 
Il passait de loup affamé en vautour affamé. 
Lui même affamé, il compatissait à la souffrance des bêtes,
mais pas au point de leur laisser un morceau de son maigre lard. Il comprenait bien que son temps était compté. 
Son armure se détériorait un peu plus à chaque combat
et ses forces s'amenuisaient. 
Alors qu'il se faisait mordre l'arrière train une fois de plus,
Il avisa un guerrier à la noble prestance qui rossait d'importance un mécanique déréglée. Il se mît à lui tourner autour dans l'espoir qu'il le débarrasse du coyote qui lui lardait les basques. Le sieur chevalier semblait plus préoccupé de l'alignement de sa houppelande que de lui venir en aide. 
Yvor en déduisit qu'il avait surement fort à faire et que son cas tout éminent qu'il fut pour lui même ne valait pas tripette aux yeux des gens d'importance. 
Tout contrit il songea alors à s'abandonner à son terrible destin. La pensée qu'il puisse finir dans l'estomac d'un animal si totalement dénué de sens artistique et de surcroit fort malodorant, le piqua au vif. Il se retourna devant la bête interloquée et d'un seul coup désespéré lui écrasa la tête a l'aide de sa masse. 
Le coyote ne dit mot et eut l'amabilité de trépasser sur le champ.  
Prenant le temps de souffler, il se tourna enfin vers le chevalier. 
- Vous auriez été bien inspiré de m'aider !
Le beau sire gêné par une telle promiscuité de classe et d'allure prit un moue dédaigneuse. 
- Je n'aurais pas voulu vous priver d'une telle expérience !
rétorqua t'il de sa belle voix. 
Yvor décida alors de se mettre en quête d'une meilleure compagnie. 
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:53
Sujet du message: Tarkam, Tecmessa, Homin et compagnie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Galerie des Héros Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com