Connexion
La date/heure actuelle est Dim 23 Sep 2018 - 16:56
Voir les messages sans réponses
Lÿlao
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Galerie des Héros
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lÿlao
Tranchant Pourpre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 83
Race: Humaine
Classe: Chevalier de la mort
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 21:28
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Chapitre 0
Préambule


Mon nom est Lÿlao...ne cherchez pas de nom de famille, je l'ai abandonnée il y'a maintenant longtemps...
Je proviens de Hurlevent, je suis née la bas, est grandie la bas, mais je ne m'y suis jamais plu...
J'ai toujours rêvée, depuis mon plus jeune âge, à m'évader, de fuir dans le vaste monde...

Évidemment, quand on provient d'une famille d'aristocrates coincés, on risque pas d'aller bien loin...Ma sœur jumelle, Lorim, partageait mes rêves de liberté et d'exploration.

Elle trouva la parade, appris la langue barbare de ces vaches monstrueuses, et fut envoyée comme Ambassadrice. Officiellement, elle était là bas pour essayer d'obtenir la paix contre la Horde, contre qui nous étions alors en guerre; officieusement, elle espérait pouvoir s'enfuir en profitant de la situation.
La dernière nouvelle que j'ai reçu d'elle à été envoyée de Cabestan, ville gobeline...Même si la majorité de mes sentiments ont aujourd'hui disparus, j'espère qu'elle va bien; les jumeaux sont liés après tout...

Mais suffit de parler de ma sœur...

Moi, j'étais bêtement coincée entre 4 murs, pendant que ma sœur faisait le tour du monde et devait bien s'amuser.
Mes parents espéraient que je soie aussi brillante que Lorim, la bonne blague...
Devant mon refus de devenir prêtresse ( jamais aimée les robes ) et ma passion immodérée pour les armes et le combat, ils me confièrent à un paladin, dans l'espoir que la voie de la lumière me donne la foie et calme mes ardeurs... Les parents ont bien le droit de rêver non?

Bref, dès que l'occasion se présenta, je m'enfuie, disant adieu à ma ville natale, à tous ceux que je connaissais, sans aucun remord, étant au contraire joyeuse et surexcitée à l'idée de partir enfin à mon tour.

Pauvre folle que j'étais...Sans aucune expérience, rien, nada, juste une épée et une armure en maille qui pesait affreusement lourd...
Mais peu importe, mon aventure commençait enfin, je ne sais pas si ma sœur aurait été très fière de la manière dont je suis partie, mais après tout, seul le résultat compte n'est ce pas?
Qui sais, le monde est vaste, je la reverrais peut être au cours d'un croisement, ou bien à une taverne, ou a n'importe quel endroit.

La soif de liberté m'avais donné des ailes, mais la réalité me cloua très vite au sol : seule, je n'irai pas bien loin; il me fallait rejoindre ma moitié, ma vraie moitié, ma sœur Lorim...

Je suis Lÿlao.
Lÿlao Ika.

N'oubliez pas ce nom.

Mon aventure commence ici et maintenant.


A suivre dans le chapitre 1 : Apprentissage
_________________
La mort n'est qu'une partie de la vie...


Dernière édition par Lÿlao le Jeu 7 Oct 2010 - 22:21; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Oct 2010 - 21:28
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lÿlao
Tranchant Pourpre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 83
Race: Humaine
Classe: Chevalier de la mort
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 23:27
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Chapitre 1
Apprentissage


Ouais l'aventure...Foutu réalité, pourquoi tu t'acharnes a bousiller mes rêves hein?
J'ai bien compris que j'irais pas loin quand c'est un paysans du coin qui m'a sauvée de la charge d'un sanglier ; c'est qu'ça a des crocs immenses ces bestioles; j'vous dit pas al honte, surtout que bon, j'avais encore mon armure d'apprentie paladin...
d'ailleurs, elle m'embarrassais plus qu'autre chose, et était bien voyante...Je l'ai vendue au paysan pour quelques piécettes d'argent, histoire d'avoir de quoi vivre un peu...
Me voici donc, avec un dessous de pantalon, crasseux, et une chemise puant la transpiration...au moins, mes parents ne risquaient pas de me reconnaitre si ils me cherchaient, jamais ils ne regarderaient le "petit peuple"...

Finalement c'est pas plus mal...

Je me dirigeais vers l'abbaye au nord de la forêt d'elwynn, un coin paumé où se réunissait tous les clampins qui voulaient débuter et qui aspiraient à devenir de grands héros...Peuh...la gloire je m'en fichais, je voulais juste pouvoir explorer le monde te pouvoir me défendre un peu quoi...

Rien qu'a voir la tête des gens, on voyait bien que la plupart étaient à moitié fous...Pour preuve, j'ai vu une guerrière qui parlait aux écureils, c'est pour dire...C'étais quoi son nom..? Tecmessa...Un truc du genre; bref.

J'allais parler aux gardes, qui me confiaient quelques quêtes, et on pouvait lire sur leurs têtes "encore une qui se croit surpuissante et qui va crever contre des kobolds"...
Et justement, on me demande de faire le ménage...C'pas possible ça, avec le nombre d'apprentis qui viennent chaque jour, pas moyen de se débarrasser de cette vermine?

Affligeant.

Bon, enfin une occasion de combattre, les kobolds sont pas réputés pour être des guerriers; moi non plus d'ailleurs...
Un peu de pression..je sors ma lame de son fourreau, je manque de me couper 2 doigts avec...(j'ai vu de loin le garde se passer la main sur le visage avec un air désespéré) C'est que c'est dangereux ce truc la...

Bref, je me positionne, je regarde le kobold en face de moi; celui ce me regarde avec des yeux de murloc frits et me dit "Vous vouloir bougies?"
Je ne répondit pas, je criait juste un "yaaaah" en brandissant mon épée au dessus de ma tête et en l'enfonçant dans son crane d'un coup sec.
C'était plus facile que je ne le pensait.

Enfin, quand j'ai vu qu'une dizaine d'autres kobolds se réunissaient autour du cadavre de leur compagnons, je vis d'un coup des regards beaucoup plus méchants...
Ils sortirent tous des planches ou des pioches, et me hurlaient dessus "Vous pas prendre bougies !!"...

J'ai pas réfléchie sur le coup,j'ai pris mon épée bien fermement, et j'ai attendu gentiment qu'ils m'encerclent, avant de tourner comme une folle avec mon épée.
Bien qu'émoussée, elle tranchait sans problème leur chair frêle.
Au bout d'un moment, très court, je m'arrêtais, étourdie.
Je pensais les avoir tous tués; fière de moi, je regardais mon chef d'œuvre...Et découvrit mon kobold, la tête fendue en deux, par terre, sans sa bougie; les autres avaient fuis, et je me retrouvais a 10 mètre de ma position de base...

Ok, c'était pas pour demain que je saurais me battre...

Je restais quelques temps a l'abbaye, histoire de savoir au moins par quel coté tenir mon arme, et je calmais mes ardeurs, j'étais pas encore une combattante, j'étais une gamine avec une arme entre les mains.

Ça je l'ai vite compris, un maitre d'arme m'a défiée en duel, et m'a littéralement humiliée.
j'ai rien pus faire, il m'a désarmer en moins d'une seconde, m'a donné un coup de pied dans les genoux, empêchant toute esquive, et rattrapa mon épéequi volait encore avant de l'abattre juste à coté de mon cou.

Jamais je n'avais eu si peur.
Mon objectif était de pouvoir le vaincre...Bon ok, pouvoir déjà tenir quelques secondes contre lui avant de partir.

J'avais  décidée de pas griller les étapes de pas me surestimer...J'avais pas la foie dans la lumière, alors devenir paladin, c'était même pas la peine, la voie de guerrière était toute tracée pour moi.
Mon maitre l'appris à combattre, a parer des coups, a estropier mes ennemis en leurs brisant les genoux, à les effrayer grâce à un cri de guerre puissant, a frapper le sol si fort que j'en faisait trembler la terre, ou presque...Bref je devenais petit à petit une combattante.

J'étais prête à me frotter à la vermine locale, les Défias.
Leur chef, un certain Van Cleef, avait été abattu, mais eux continuaient à se battre, sans raison...Bah, pas mon soucis après tout.
ils étaient bien plus dangereux que les kobolds ou les loups malades, mais bizarrement, leurs coups étaient prévisibles, simples à éviter.
Je pouvais même en combattre 2 à la fois, j'avasi récupérer un bouclier en bois et je pouvais bloquer pas mal de leurs attaques.
Tac, je pare, tac, je bloque, tac tac je contre-attaque, et tchac je tranche une tête.
L'autre prend peur, je lui brise un genou, lui coupe la main, et l'achève sans problèmes.
Leur chef local, un blaireau un peu plus intelligent que la moyenne, se révéla un combat un peu plus intéressant.

Je m'occupais déjà de son sbire, je le chargeais direct, profitant de l'effet de surprise pour l'assommer d'un coup de bouclier, technique rudimentaire qui demandait à être développée, mais néanmoins efficace.
Je parait immédiatement le coup d'épée de l'autre tache, et lui donna un coup dans le genou.
Une fois mon épée plantée dans le ventre du sbire, je me concentrait sur mon adversaire présent.
Il attaque, ses coups sont rapides et puissants, mais rien d'insurmontable...On apren on bloquen on reste un peu sur la défensive, tout va bien...
Je guettais la moindre ouverture, et dès qu'elle se présenta, je lui assenait un coup puissant.
Il fut un peu déstabilisé, je saisit cette chance et lui coupais la main.
A présent désarmé, il était presque innofensif. Presque...
De sa main gauche, il sortie une dague qu'il essaya de planter dans mon torse.
Par chance, je venais d'acquérir  une armure en maille légère, mais suffisamment robuste pour supporter une dague ou une épée courte.
Je lui tranchait l'autre main, et, au moment de l'achever, je lu dans son regard "pitié".
sa tête tomba à mes pieds.
Pitié? Bah, t'avais qu'a pas perdre.

Je suis revenue victorieuse, fatiguée et couverte de sang.

Demain, je défierais mon maitre d'arme.
Demain je le battrais.
Demain...

Elle s'endormit d'un sommeil de plomb, et rêva de sa sœur Lorim.
Elle était avec une vache domestique apparemment...

A suivre dans le prochain chapitre.
A l'aventure, compagnons !
_________________
La mort n'est qu'une partie de la vie...


Revenir en haut
Tashia
Grande Archiviste

Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2010
Messages: 73
Race: Worgen
Classe: Mage
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 05:55
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

[HRP]
Premier chapitre intéressant et comique (c'est à se demander comment elle va bien pouvoir devenir "digne" d'être une DK ^^). Allez, on attend la suite Razz
[/HRP]


Revenir en haut
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 16:56
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

[HRP]
C'est du Pierre Grimbert !
Continue ! Razz
[/HRP]
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Lÿlao
Tranchant Pourpre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 83
Race: Humaine
Classe: Chevalier de la mort
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 19:41
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Merci ! La comparaison est flatteuse !
_________________
La mort n'est qu'une partie de la vie...


Revenir en haut
Jhaelnurra
Grande Egérie

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 99
Race: Elfe de la Nuit
Classe: Prêtresse d'Elune
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mar 12 Oct 2010 - 18:28
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

[HRP]   J'aime beaucoup. C'est spontané et amusant ! J'attends la suite ! =D   [/HRP]
_________________


Revenir en haut
MSN
Lÿlao
Tranchant Pourpre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 83
Race: Humaine
Classe: Chevalier de la mort
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 12 Oct 2010 - 22:10
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Chapitre 2
A l'aventure, compagnons !


Je me réveillais le lendemain midi, et bien sur, comme une idiote, je me suis endormie avant d'avoir apporté la tête du pseudo chef...J'vous raconte pas l'odeur, a coté, même la compagnie d'un Tauren aurait été plus agréable...

Bref, le garde a regardé la tête, me l'a prise, et m'a filé une bonne lame, bien tranchante, en récompense.
J'étais super heureuse ! Ma première vraie arme !
Avec ça, j'allais découper pas mal de tête, je le sentais !

Pour commencer, aller affronter mon maitre d'arme !
Je pouvais le faire, pensais-je...Héhé...

Je lui lançait un défi en place publique !
Il l'a évidemment relevé...
On s'est mis en garde, et il a attendu que j'attaque. Je comptais sur ma vitesse pour le surprendre, et je le chargeais.
Il para sans aucune difficulté mon coup, et en profita pour m'assener un coup de bouclier dans le menton, léger, mais le choc suffit à me faire perdre l'équilibre, il me donna juste un petit coup de pied, et me voila les fesses par terre, sous les rires des badauds...
Je suis devenue rouge de honte, mais aussi de colère.
Je me suis relevée immédiatement, donnant un coup de taille vertical, partant du bas. L'attaque le surpris quelque peu, mais il se ressaisis bien vite, et m'envoya un coup dans la tête du plat de sa lame...
Une maitrise parfaite de son arme ! Il m'aurait tuée sans aucun soucis...

Me voici une fois de plus sur les fesses, et les rires s'intensifiaient...Ma colère aussi.
Mon maitre sourit en me voyant, relâchant toute garde !!
L'occasion était enfin là !!
Je me relevais plus vite que l'éclair (enfin du mieux que je pouvais quoi, les deux mains par terre, et à moitié à genoux) et le chargeais à nouveau.
Son regard perçant m'avais vu venir à 40 kilomètres...Il me para sans aucun souci, mais alors qu'il s'apprêtait à contre-attaquer, j'ai frappé le sol de mon pied, comme il me l'avait enseigné, et fit légèrement trembler la terre sous ses pieds. Son contre perdit en vitesse, et je bloquait son coup avec mon bouclier.
Je poussais de toute mes forces sur mon bouclier, essayant de lui faire perdre l'équilibre, même une seconde.
...
Faut vraiment que j'arrête de rêver...Il était bien plus fort que moi...D'un coup de pied bien placé, il me mis genou à terre, et me désarma sans grande difficultés.
Il rattrapa mon arme au vol, te me les déposa sur les épaules.
"T'as perdue !Bwahahaha !!! Reviens dans 20 ans !!"

Humiliée, je n'avais pas d'autre mot...

A genou dans la poussière, battue à plate couture par un type qui s'était à peine mis en garde...La rage commençait à bouillonner en moi...il le senti de suite, un type avec son expérience, ça ressent sans soucis les pulsions meurtrières, surtout celles d'une gamine...
Il m'attrapa par mon col d'un bras (avec mon armure, je devais peser pas loin de 90 kg) et me jeta dans l'abreuvoir aux chevaux...
Si cela aurait été possible, on aurait vu de la fumée à mon niveau...Ce bain glacé me calma, au moins c'était indéniable...

Après m'être séchée (ce qui du prendre moins d'une minute, vu comme je rougissais, j'ai du évaporer...)
mon maitre vint me parler.

"Y'a du potentiel en toi, tu t'défend pas trop mal, mais me refait jamais un coup comme ça...La prochaine fois, ta tête sera à 10 mètres de ton corps avant que t'ai eu le temps de t'en rendre compte..."

Ce jour là, j'ai rien dit, je me suis contentée d'incliner la tête...Si il avait su qu'un jour, c'est moi qui trancherait la sienne...Hinhinhin...mais je m'égare...Reprenons.

il me dit que j'avais le niveau pour aller explorer les environs de la forêt d'Elwinn...
Ca m'enchantais pas vraiment en fait, on était trop proche de la capitale, et donc de mes parents...

Bah, pour qu'ils sortent eux même de leur maison me paraissait impossible, ils iraient jamais côtoyer les cul terreux...
J'atteignis assez vite la petite bourgade de Compté de l'Or, un village sympa, avec une bonne taverne, et assez de gares pour pas craindre la moindre attaque; la belle vie quoi, les paysans y échangent leurs récolte, les aventuriers échangent leur or en équipement, en bière, et en filles de joies...La routine quoi.

La taverne, le meilleur endroit pour avoir de renseignements, trouver des quêtes, ou dépouiller un aventurier ivre mort...

J'entendais les aventuriers parler de leurs expéditions, de leurs assauts contre les gnolls, d'un particulièrement coriace, qui à déjà massacré bon nombres de bestiaux et d'aventurier...D'ailleurs, je tient à signaler que c'est la la seule nourriture de tous les monstres carnivores d'Azeroth : bovins, et aventuriers humains top stupides pour les éviter.
Mon égo avait pris un sérieux coup, et aussi j'évitais la zone ou sévissait ce monstre, sachant pertinemment que je n'avais aucune chance.

Bon, c'pas tout ça, je cherchais une quête pas trop difficile, de préférence sanglante, histoire de m'entrainer, et surtout qui paie bien, j'avais pas un sous, et il me fallait de quoi dormir et manger.
En trainant un peu, un marchand m'a demandé, en échange de quelques pièces, de lui rapporter des bougies et des poussières d'or de kobolds.
Ils avaient infectés une mine proche d'ici, cette vermine !
En plus, y'avait une prime sur leurs tête, les gardes donnaient un bon butin pour peu qu'on leur donne des nouvelles e la mine et qu'on la nettoie un peu...

je me suis approchée discrètement de la mine, tuant au passage un araignée géante, un mouton, et un kobold (de dos)...Rien de très glorieux quoi...

Bref.

Une fois arrivé à la grotte, je me suis dit que c'était une TRÈS mauvaise idée d'y aller seule, ca grouillait de kobold pas content  la dedans, et je  suis trop jeune pour mourir !
Bon, réfléchis ma grande...Le temps de réfléchir, deux me sont tombés dessus, te j'ai eu le réflexe stupide de crier...Bordel, j'ai une épée entre les mains, un bouclier quasi neuf, et c'est deux souris géante armée de pelles tombant en miette qui me font peur?!

Oui...

Affligeant...

C'est pile au moment ou les kobolds commençaient à se demander s'il fallait me tuer ou juste me laisser crier dans mon coin, qu'un homme surgit de l'ombre égorgea l'un deux, tandis qu'un autre, grand et avec des longues oreilles, tirait une flèche dans le cou de l'autre.
Autant le voleur embusqué n'était pas mon genre,beaucoup trop sombre - et ses vêtements de cuir noir, il s'est cru à un club SM lui? - autant l'autre me paraissait séduisant...Au fur et à mesure qu'il s'approchait, je du me rendre à l'évidence...
Et merde, un bouffeur de salade...

"B'soin d'aide ma p'tite?" me lança le cornac.
Je le regardais avec dégouts, je détestait ce genre de mec macho qui te prenne les femmes pour de faibles demoiselles juste bonne à crier....Hum...

"Mouais, possible"
"Il n'y a aucune honte à avouer sa propre faiblesse, demoiselle, c'est au contraire une pruve de sagesse."

Oh punaise, il parle toujours comme ça, l'elfe?
"Allez, on va filer un coup de main à la gamine !"
"Je vous suis cher ami"
"viens gamine ! On t'ouvre le passage !"

Je les regardais foncer comme des demeurés dans la mine.
Je me suis surtout amusée à les regarder courir pourchasser par une horde de kobold, c'es tcomique un elfe qui court...

Finalement, j'ai chargé un des kobold.
Tué sur le coup.
Pour le coup, tous ses copains se sont tournés vers moi...Et merde...Lÿlao, tu es stupide, ma fille.
Pas le temps de réfléchir, j'enfonçais mon épée dans le ventre de la première créature à portée de lame, puis j'enchainais direct avec un coup de tonnerre.
Paf, tous un peu ralentis, repaf un tête en moins, rerepaf, une flèche dans le dos d'un d'eux...Une flèche?!
Ah ok; il se fait pas chier lui, il est à 3 km et il canarde...S'il me touche je le tue...Si je survie évidemment...
Pendant ce temps , notre ami voleur tournoyait dans les airs, faisant jouer des dagues, et éventrant, égorgeant à une vitesse affolante.

Les 3 derniers, qui prenaient la fuite, essayèrent de se réfugier dans la mine, mais l'elfe, dans un élan de tal...chance inimaginable, en toucha 2 avec 2 flèches, en un tir...Que du bol, j'ai jamais vu d'archer mettre 2 flèches à leur arc en même temps, en encore moins réussir à viser...
le dernier parvint malgrès tout à fuir...tant pis.

ou pas...

Ah ok, c'est ses petits copains ça...?
Une trentaine de kobold vraiment, mais vraiment pas contents nous fonçaient dessus...
Mais heu !
Je voyais pas l'aventure comme ça moi !
Je m'imaginais trancher dans le lard d'orc de dragon, de troll sans aucun soucis, comme les héros des contes, pas me faire massacrer par des hommes rats puants...

J'ai vu le voleur humain foncer dans le tas, en criant "YYYAAAAAHHHHHHHH"
L'elfe l'a suivi...Enfin, il a pas bouger son cul quoi, il est resté campé la, et s'est mis juste à décocher ses flèches, en criant quand même "Yaahaa!"

Moi?

J'ai péniblement sortie mon épée de son fourreau (oui j'ai mis du temps à comprendre qu'il fallait la ranger QUE quand on est sur que la zone est sécurisée)
Et je l'ai TRÈS péniblement levée au dessus de ma tête.
"...Yaaaaah...."


Et dire que pendant ce temps la, ma sœurette devait se prélasser sur une plage à l'autre bout du monde....Déprimant

A suivre dans le chapitre 3 :

Et Me... ...

_________________
La mort n'est qu'une partie de la vie...


Revenir en haut
Homin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 465
Race: Gnome
Classe: Mage
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 13 Oct 2010 - 09:00
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Elle est tombée par terre,
C'est la faute à Voltaire !
Les fesses dans le ruisseau,
C'est la faute à Rousseau !
_________________
Homin roule-train de la tour penchée.
Mage givré [66]
Tarkam (82), Tecmessa (66) et Yvor (17)
http://seqqara.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Flyeria


Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 1
Race: Elfe de la Nuit
Classe: Druidesse
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Dim 17 Oct 2010 - 20:54
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Je trouve ton récit assez drôle. héhé
Par rapport à l'histoire de Murk ça change vraiment de style. Au fond les histoires de tes personnages et la manière que tu écris, reflètent une partie de ta personnalité, et même je dirai de tes qualités, et quelques un de tes petits défaut. =)
Ta façon d'écrire est très touchante, j'aime beaucoup. J'adore le petit "mais euh".


Revenir en haut
Lÿlao
Tranchant Pourpre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 83
Race: Humaine
Classe: Chevalier de la mort
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 19:52
Sujet du message: Lÿlao
Répondre en citant

Edit : modif du chapitre, a suivre post prochain
_________________
La mort n'est qu'une partie de la vie...


Dernière édition par Lÿlao le Mar 2 Nov 2010 - 22:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:56
Sujet du message: Lÿlao

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Galerie des Héros Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com