Connexion
La date/heure actuelle est Lun 25 Juin 2018 - 18:46
Voir les messages sans réponses
Le Compendium du Vrai Serment

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Grande Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenthar
Grand Commandeur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 39
Race: Humain
Classe: Guerrier
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 17 Aoû 2010 - 22:43
Sujet du message: Le Compendium du Vrai Serment
Répondre en citant

 Le Compendium du Vrai Serment  -  Tome 2 

Quelques jours après la bataille du Mont Hyjal, Melenthar convia Jhaelnuerra et Durrig à un banquet, dans sa forteresse située dans la forêt d'Elwynn. Malgré sa réticence, Jhaelnurra finit par accepter l'invitation. En effet, l'heure était, selon elle, plus au deuil qu'aux festivités. Il s'agissait d'une des nombreuses singularités de la race humaine, pensait-elle. Ainsi, elle fit le voyage avec quelques unes de ses sœurs Sentinelles qui n'en furent pas moins perplexes. Quant à Durrig, il accepta sans la moindre hésitation. Son clan entretenait d'étroites relations avec la famille de Melenthar.



Le Fort d'Asturias avait été décoré pour l'occasion des couleurs de ses invités ainsi que les siennes. Durrig et son clan arrivèrent en début d'après-midi. Melenthar et sa suite les accueillirent comme il se doit. Ils s'entretinrent longuement sur le passé, le présent et l'avenir.



Le crépuscule étendait déjà son voile sur la forêt, quand les gardes de la Forteresse virent flotter, au loin, les bannières violettes des Sentinelles de l'Aile d'Argent. Un instant plus tard, le cortège se révéla aux lueurs de la lune. La grâce et la volupté soulignaient l'avancée noble des carrosses darnassiens. Ils arrivèrent enfin au port du château. Melenthar et Durrig, leur firent un accueil chaleureux. Jhaelnurra était parée d'une belle et fine robe en soie blanche, un contraste pour le moins étonnant avec son armure de Sentinelle. Subjugué par sa grâce et sa beauté, Melenthar l'invita à descendre d'une main tendue. Jhaelnurra la saisit et descendit les petites marches d'argent du coche. Ils se dirigèrent ensuite vers la grande salle du fort. Des tables étaient disposées de part et d'autre de la pièce. Au fond de cette dernière où les étendards des invités étaient accrochés, une grande table dominait toutes les autres. Des compositions florales et de l'argenterie ornaient les tables.




Melenthar invita ses convives à prendre place. Une fois tout le monde assis, il se leva et prononça un discours d'un ton solennel :




" Salutations amis elfes, nains,


Je vous ai réuni ici pour commémorer la bataille du Mont Hyjal où nombre de nos frères et sœurs ont disparu durant les terribles affrontant contre la Légion Ardente. Je pense qu'il est nécessaire d'immortaliser ce moment en l'honneur des défunts; de ces elfes, de ces nains, de ces humains qui ont donné leur vie au nom de la liberté, de l'amitié, tous liés contre la tyrannie et la malveillance. Malgré nos différences et nos points de vue divergents, nous avons combattu ensemble, nous avons péri ensemble. C'est pourquoi, je vous propose une alliance, une union entre nos maisons. Pour garantir la sécurité et l'intégrité de nos terres et de l'unité de nos valeurs contre la vilénie et le faux. Même si la menace de Légion Ardente n'est plus qu'une ombre dans notre sillage, Azeroth regorge de mystères et de dangers. Ensemble, nous serons capables de les surmonter. Ensemble nous serons plus forts contre l'adversité ! "



Sur ces mots, Melenthar leva sa coupe de cristal. Il regarda Jhaelnurra et Durrig qui semblaient sensibles à ses paroles. Puis il reporta son attention sur les autres invités en balayant la salle du regard.



" A nos morts victorieux ! "



Un tonnerre d'applaudissements retentit dans la salle. Melenthar se rassit sur son siège. Jhaelnurra posa sa fine main sur l'épaule de Melenthar. Un petit sourire semblait se dessiner sur son visage droit et sage. Elle prononça des mots que seule sa table pouvait entendre. Melenthar sourit à son tour puis se retourna vers le nain aussi jovial qui lui tendit sa main. Il la serra, scellant ainsi leur amitié. Un instant plus tard, il fit un geste de la main pour lancer les festivités. De la musique douce et raffinée accompagna le repas. Des artistes se succédèrent au milieu de la salle pour montrer leurs talents. Le banquet se termina à une heure tardive. Le majordome du fort désigna les quartiers que ses invités allaient occuper pour la nuit.



Le lendemain matin, Jhaelnurra convia Melenthar et Durrig à une entrevue privée. Ils se retrouvèrent ainsi dans le bureau de Melenthar. Jhaelnurra, ayant étudié la question d'alliance sous toutes ses coutures, proposa de sceller leur pacte sur un parchemin enchanté. Il s'agissait d'une magie ancestrale qui liait les personnes consentantes; un gage de fidélité et d'éthique. Bien que les humains et les nains n'étaient pas très familiarisés avec ces subtilités, Melenthar et Durrig acceptèrent de signer le parchemin pour faire montre de leur bonne volonté et de la force de l'engagement. Lorsqu'ils inscrivirent leur nom, une lueur dorée vint tournoyer autour de leur main. Ils éprouvèrent une étrange sensation de chaleur au bout de leurs phalanges. L'encre scintillante redevint noir à la fin de leur acte. Un souffle s'insinua alors dans la pièce, chahutant les longues tentures pourpres du bureau du Comte. Admiratifs mais partiellement perplexes, Melenthar et Durrig observèrent ce spectacle pour le moins original. Des feux follets se matérialisèrent dans la bourrasque et se mirent à encercler les protagonistes. Le courant d'air se transforma en une sorte de typhon autour du parchemin avant d'être complètement absorbé par ce dernier. Étourdis et stupéfaits, Melenthar et Durrig regardèrent Jhaelnurra. Elle leur sourit, puis enroula le parchemin pour le ranger en sécurité dans un petit coffret richement décoré. Elle sortit ensuite une clef triangulaire qu'elle fragmenta en trois parties. D'un geste calme et léger, elle leur donna à chacun un morceau, puis s'exprima :



" Cette clef sera le sceau du coffre. Nous en serons les gardiens car il faut protéger coûte que coûte le Serment des Inspirés. "
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Aoû 2010 - 22:43
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Serment des Inspirés Index du Forum -> Le Fort d'Asturias -> La Grande Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com